Action en réalisation

Saran : Eau et électricité pour le centre de santé

Nature de l'action

Délégation régionale

Burkina Faso

  • Population : 18105570 hbs
    30% en milieu urbain - 70% en milieu rural
  • Espérance de vie : 59 ans
  • Pauvreté à 1.90$ par jour : 55%
  • Taux d'alphabétisation des personnes de + de 15 ans : 29%
  • Population ayant accès à l'électricité :
    49% en milieu urbain - 1% en milieu rural
  • Population ayant accès à une source d'eau améliorée :
    98% en milieu urbain - 76% en milieu rural
DESCRIPTION DU PROJET

Le besoin

La commune de Saran et les villages environnants ne disposent pas d’équipements de santé de proximité. L’association « Ainsi Sois Je Ainsi Sois Tu » du lycée de Paray le Monial aide ce village grâce à des actions menées avec les élèves. A la demande des villageois et de l’association Bientama, partenaire à Saran, l’association obtient l’accord du ministère de la santé burkinabé pour la construction d’un dispensaire. L’association « Ainsi Sois Je Ainsi Sois Tu » sollicite alors Electriciens sans frontières pour l’alimentation électrique et l’accès à l’eau de ce dernier.

La réponse

Une ligne électrique passant à proximité du dispensaire, c’est le raccordement au réseau qui est choisi pour les bâtiments du centre de santé. Pour l’accès à l’eau, le forage étant trop éloigné de la ligne, il sera équipé d’un pompage solaire et d’un château d’eau.

L’objectif

L’objectif du projet est de procurer aux 3200 habitants de Saran et des villages environnants un lieu d’accès aux soins et à l’éducation sanitaire et sociale proche de chez eux et présentant de bonnes conditions d’hygiène. En accord avec le ministère de la santé et suivant ses directives, le projet vise à fournir des services énergétiques durables au centre de santé et à un « maquis » (lieu de restauration et de sociabilité où se retrouve la population).

Bonnes pratiques

Une formation à la maintenance des pompes solaires sera dispensée à un villageois. La maintenance technique des installations électriques sera dans un premier temps assurée par l’électricien local ayant participé au projet puis par des villageois et un technicien formé par Electricien sans frontières.
Les recettes du maquis, la vente des légumes du potager et un pourcentage des réparations des pompes faites par le villageois formé permettront le financement de la pérennisation du projet.

Soutenez-nous

Faites un don

Aidez-nous à faire de l’accès à l’électricité un levier de développement pour tous !

Soutenez-nous

Devenez adhérent

Vous souhaitez rejoindre une communauté de bénévoles et venir en aide aux plus démunis ? Rejoignez-nous !

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×