Action en réalisation

Dzogbépimé : Développement durable pour le village

Nature de l'action

Délégation régionale

Togo

  • Population : 7304578 hbs
    40% en milieu urbain - 60% en milieu rural
  • Espérance de vie : 60 ans
  • Pauvreté à 1.90$ par jour : 23%
  • Taux d'alphabétisation des personnes de + de 15 ans : 60%
  • Population ayant accès à l'électricité :
    68% en milieu urbain - 9% en milieu rural
  • Population ayant accès à une source d'eau améliorée :
    91% en milieu urbain - 44% en milieu rural
DESCRIPTION DU PROJET

Le besoin

Le village de Dzogbépimé, par la voix du chef du canton, du chef du village et du Comité des Villageois de Développement (CVD), a sollicité Electriciens sans frontières dans le cadre de l’agrandissement de son dispensaire. Celui-ci accueille, en plus d’un bâtiment réservé aux consultations et au traitement des maladies, un bloc maternité et un centre de vaccination, qui tous deux serviront à la population de Dzogbépimé mais aussi des sept villages alentours.

Par ailleurs, l’école publique souhaite dispenser une formation informatique pour les jeunes ainsi que des cours d’alphabétisation pour les adultes le soir.

Ni le dispensaire, ni l’école ne dispose d’éclairage ou d’alimentation électrique. Pour l’accès à l’eau, le village est doté de deux puits avec pompe à pieds mais ces derniers sont en mauvais état et à sec pendant l’été par manque de profondeur.

La réponse

Les équipes d’Electriciens sans frontières installent un champ photovoltaïque au centre du village pour alimenter en électricité la pompe à eau, des éclairages, des prises de courants pour le dispensaire, l’école, le local d’initiation à l’informatique et une station de charge pour téléphones portables.

Au sein du dispensaire, plusieurs points d’éclairage sont installés dans les différentes salles et à l’extérieur et un réfrigérateur conserve les vaccins au frais.

Deux salles de classe, le logement du directeur de l’école et l’extérieur du bâtiment bénéficient d’un éclairage et de prises électriques. Quatre ordinateurs équipés de logiciels de bureautique ont été installés dans le local informatique, ainsi qu’un vidéoprojecteur et une imprimante.

Pour répondre au besoin en eau, les équipes Electriciens sans frontières mettent en place un forage équipé d’un pompage électro-solaire alimentant des robinets pour le remplissage des bassines et une citerne pour la fourniture en eau du dispensaire, de l’école et de la population locale.

Des latrines et des lavabos ont été installés au dispensaire et à l’école avec un raccordements à l’eau. Des affiches de prévention sur l’hygiène ont été réalisées.

2 lampadaires solaires sont installés pour l’éclairage et la sécurité nocturne de la place centrale du village.

L’impact

L’ensemble des infrastructures profite à tout le village de Dzogbépimé, soit 3 500 habitants.

L’électrification du dispensaire bénéficie par ailleurs aux sept villages environnants à savoir Howueve, Houve, Kouve, Kplomade, Avedome, Dzokope, et Atchave, ce qui représente environ 8 500 habitants.

L’électrification de l’école permet aux élèves d’augmenter de quelques heures l’utilisation des salles de classe, notamment en période de révision et aux adultes de tenir des séances d’alphabétisation. Une des deux salles de classe accueille des réunions ou soirées à thème avec projections vidéo, organisées par le Comité Villageois de Développement. Cette activité est génératrice de revenus car les soirées sont payantes.

L’initiation à l’informatique est proposée aux élèves et à leurs instituteurs mais aussi aux jeunes du village. Nous traiterons également un volet hygiène par l’installation de latrines.

Bonnes pratiques

Une quinzaine de personnes a participé à 3 matinées de formation sur les installations réalisées (pompage, panneaux solaires, accumulateurs, régulation…) et de sensibilisation à la sécurité des personnes, la pérennisation et l’entretien.

Une dizaine d’élèves du collège et leurs professeurs ont participé à 2 matinées de travail sur le calcul des installations, du champ photovoltaïque et des batteries.

En parallèle, tous les enfants de l’école et du collège ont suivi des cycles de sensibilisation à l’hygiène de vie. Grâce à ces informations et l’apprentissage des gestes appropriés, certaines maladies comme la galle, le vers guinéen, les poux… vont régresser.

Soutenez-nous

Faites un don

Aidez-nous à faire de l’accès à l’électricité un levier de développement pour tous !

Soutenez-nous

Devenez adhérent

Vous souhaitez rejoindre une communauté de bénévoles et venir en aide aux plus démunis ? Rejoignez-nous !

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×